أخر الاخبار

De la drogue et la jeunesse Les causes et les conséquences et les solution

 De la drogue et la jeunesse Les causes  et les conséquences et les solution

De la drogue et la jeunesse Les causes  et les conséquences et les solution


INTRODUCTION
Il existe des produits qui nuisent à l’organisme. On les appelle des produits toxiques. Parmi ceux-ci, on peut citer la cocaïne, le cannabis, les médicaments, le tabac, l’alcool, l’éther, les amphétamines, les hallucinogènes, l’opium, la morphine, le café. Certains produits sont considérés comme une drogue.
Est-ce que l’alcool peut être considéré comme une drogue ?
Après avoir donnée quelques notions sur la drogue et l’alcool, nous allons énuméré successivement les causes de la consommation de l’alcool, les manifestations et les conséquences de l’alcool sur l’organisme du consommateur afin de dégager une relation entre l’alcool et la drogue pour être capable de dire si l’alcool est une drogue et enfin proposer une approche de solution.Les parents, qui soupçonnent leur adolescent de prendre de la drogue, peuvent avoir des difficultés à reconnaitre les symptômes physiques de l’intoxication. Ils peuvent également être inquiets des effets à court et à long terme que la consommation peut avoir sur le corps et le cerveau de leur progéniture.

Dépendance, diminution de l’appétit, pertes de mémoire, dépression, psychose toxique... il n’est pas toujours facile de s’y retrouver lorsque vient le temps d’associer les substances à leurs conséquences possibles. C’est pourquoi il est intéressant de clarifier les choses, en expliquant comment les drogues agissent sur le cerveau, quelles sont les conséquences d’une consommation soutenue et, également, quels peuvent être les signes visibles permettant d’identifier un usager.

Différents types de drogues
Il est possible de classer les drogues en 3 catégories distinctes :

les perturbateurs/hallucinogènes : ces drogues provoquent une désorientation, c’est-à-dire que le consommateur aura de la difficulté à se situer dans l’espace et dans le temps. Elles modifient également le fonctionnement des sens, comme la vue et le toucher, ce qui déforme les perceptions.
les stimulants : ces drogues provoquent un état d’excitation et d’éveil accru.
les dépresseurs : ces drogues ont un impact sur le système nerveux central, elles engourdissent le cerveau et ralentissent le fonctionnement du corps. Elles peuvent aussi déformer les perceptions.
Ces catégories aident à comprendre de quelle manière agit chacune des drogues. Néanmoins, il faut savoir que certaines drogues peuvent être mélangées avec d’autres ou encore avec d’autres produits. Les catégories peuvent alors s’entremêler.

Les perturbateurs/hallucinogènes
1. Cannabis
Le cannabis, lorsque fumé, produit des effets quasi instantanés sur le cerveau. Lorsqu’il est intégré à une préparation culinaire, l’effet est plus long à se faire sentir et la période d’attente peut durer environ une heure.

Symptômes
La personne intoxiquée au cannabis pourra présenter divers symptômes : rougeur des yeux, éclats de rire spontanés, légères difficultés motrices et temps de réaction supérieurs à la normale.
Il est fréquent que, quelque temps après l’absorption de la substance, l’usager ressente une faim intense, car le cannabis peut causer l’hypoglycémie. Il arrive parfois que des effets secondaires plus perturbants fassent leur apparition : paranoïa, anxiété, hallucinations ou désorientation comptent parmi ceux-là.
Dépendance
Le cannabis peut entrainer une dépendance modérée chez de rares consommateurs et sa consommation à long terme a parfois des effets indésirables. Cette drogue, lorsque consommée régulièrement, peut donner lieu à un syndrome motivationnel. En d’autres termes, le consommateur abusif deviendra apathique, passif. Ses intérêts et son ambition diminueront et son rendement scolaire ou professionnel en sera affecté.

Conséquences
Par ailleurs, un usage prolongé de cette drogue risque de provoquer des déficits d’attention, de concentration ou des trous de mémoire. Certains fumeurs de cannabis expérimenteront aussi ce qu’on appelle des flashbacks, c’est-à-dire qu’ils verront réapparaitre des symptômes d’intoxication des jours, voire des semaines après l’arrêt de la consommation. Certains consommateurs expérimenteront une diminution marquée de leur libido.

Puisque le cannabis est généralement fumé, il peut, à long terme, être à l’origine de problèmes cardio-vasculaires similaires à ceux occasionnés par la consommation de tabac, d’autant plus qu’il contient plus de goudron que celui-ci.

Les effets d’un sevrage au cannabis sont généralement minimes.


يقدم لكم موقع فروضي  للفروض و الاختبارات و الدروس و الملخصات و تعلم اللغات ملفا هاما لتلاميذ و أساتذة التعليم الابتدائي خاصة  من يدرس في المستوى الثاني,  بكالوريا علوم،الموضوع هو بحث حول موضوع الشباب و المخدرات باللغة الفرنسية تحت عنوان :
De la drogue et la jeunesse Les causes  et les conséquences et les solution

 فروضي التحميل


رابط تحميل الملف من هنا
تعليقات
ليست هناك تعليقات
إرسال تعليق
  • انشر مواضيعك و فروضك و مساهماتك على موقعنا من خلال بريدنا :kolchitv@gmail.com -واتساب 0707983967- او على الفايسبوك
    اطرح سؤالك



  • وضع القراءة :
    حجم الخط
    +
    16
    -
    تباعد السطور
    +
    2
    -
    اسألنا X